Afin de continuer les activités au sein du ski club de Meinier, il faut être créatif et s’adapter aux différentes mesures. GSS a rencontré Solène, la vice-présidente du ski club.

GSS : Solène, quel est ton sentiment sur cette saison ?

Mon sentiment concernant cette saison est assez mitigé ! En effet, il est difficile de s’organiser, de demander aux gens de s’engager à nos sorties alors qu’elles n’auront peut-être pas lieu. Toutes ces incertitudes influencent la motivation générale. Nous faisons en sorte d’être prêts dès que les restrictions seront plus permissives.

GSS : Quelles sont les démarches mises en place au sein du SC de Meinier pour déjouer cette période difficile ? Des activités nouvelles ?

Pour pallier à tout ça, nous avons créé une nouvelle activité « rando raquette et construction d’igloo », cela permet à nos membres d’aller profiter de la montagne en toute liberté car ils sont encadrés par une accompagnatrice en montagne de la compagnie de guides Helyum. En effet, nous essayons de privilégier les activités en petits groupes étant donné que les grands rassemblements ne sont pas recommandés actuellement. Nous envisageons aussi de renforcer l’offre d’initiation à la randonnée à peau de phoque et d’augmenter le nombre de sorties pour les initiés. Ces activités sont possibles car nous n’avons pas besoin que les stations de ski soient ouvertes. 

GSS : Malgré la situation, est-ce que les membres sont aussi nombreux que l’année dernière ? Avez-vous des retours de leur part ?

Concernant les membres, une grande partie nous soutient en payant les cotisations, même si nos sorties auront difficilement lieu. Il est évident, comme je le dis plus haut, que cette situation est difficile pour tout le monde. Il est vrai que c’est compliqué de se projeter et de bloquer des week-ends étant donné que le maintien des sorties ne dépend pas nous. Mais, de manière générale, nous nous en sortons bien au vu de la situation !